Portrait des interprètes

Jean-Marie TRUFFIER (Baryton)


Né à Maroeuil, d'une mère factrice et d'un père mineur, Jean-Marie Truffier a quitté l'école de Maroeuil à l'âge de 7 ans pour fréquenter l'école des Louez-Dieu puis le lycée d'Arras avant d'entrer à la faculté de médecine de Lille et d'en sortir lauréat. Il a exercé la profession de médecin-généraliste-accoucheur dans son village natal pendant 30 ans. Parallèlement, en mars 71, il a été élu plus jeune maire de France à l'âge de 24 ans, puis conseiller général du Pas-de-Calais. Il occupera ces fonctions également pendant 3 décennies.
A 51 ans, il arrête tout et s'inscrit au conservatoire d'Abbeville. Passionné d'art lyrique et ébloui par le talent de Luis Mariano, qu'il a rencontré à plusieurs reprises, il crée une petite troupe, Opérette en fête, avec deux soprani toutes deux premiers prix et médailles d'or de conservatoire, ainsi que le groupe Nuances aux claviers et à l'accordéon
Il enchaîne alors les succès au point de remplir la plus grande salle de spectacle d'Arras deux fois le même mois, soit 2400 personnes. Il n'hésite pas à animer maisons de retraites, hôpitaux, repas des aînés. Les standing-ovations récompensent bien souvent chanteurs et musiciens. Il faut dire que la voix de baryton martin de Jean-Marie s'accorde parfaitement avec les voix de Nathalie Rosen et de Mathilde Jacob, toutes deux soprani.
Le répertoire va des opérettes fin 19ème siècle à l'incomparable duo Luis Mariano-Francis Lopez dont les mélodies sont bien souvent reprises en chœur par un public sous le charme.

Mathilde JACOB (Soprano)


Depuis toujours, Mathilde Jacob est attirée par les arts de la scène : elle pratique la danse (au conservatoire de Lille), le théâtre (à l'école Florent à Paris) puis le chant lyrique auquel elle se consacre maintenant entièrement. Elle obtient une médaille d'or au conservatoire de Valenciennes en 2004 et poursuit actuellement sa formation auprès de Daniel Ottevaere.

En tant que soliste, elle se produit régulièrement dans des ensembles tels que Fiori Musicali dirigé par Didier Samson et Métamorphose dirigé par Maurice Bourbon, en oratorio (« Le Requiem » de Fauré, « La Messe du Couronnement » de Mozart, Cantates de Bach, le « Stabat Mater » de Pergolesi, le « Gloria » et le « Magnificat » de Vivaldi) et en récital avec le pianiste Jean-Christophe Rigaud. Elle interprète un premier rôle dans le spectacle « Offenbach sur canapé » conçu par Daniel Ottevaere pour la Clef des Chants en tournée de 2002 à 2007. Et depuis 2003, elle est l'une des trois chanteuses du groupe Opérette en fête qui connaît un grand succès en région Nord Pas de Calais et en Belgique.

Philippe Roszak (clavier)

Passionné de musique dès son plus jeune âge, Philippe Roszak excelle dans la pratique du piano.

En parallèle aux études musicales au conservatoire, en la faculté de La Sorbonne puis au professorat, il se produit régulièrement sur scène dans différents groupes de variété, jazz.
Se forgeant dans des domaines musicaux éclectiques, il intègre aussi la troupe « Opérette en Fête » en 2011.